ACTUALITES NEPAL

2019 :

L'hiver 2018-2019 est plutôt bien enneigé, surtout dans l'Ouest. Ceci peut bien augurer de bonnes récoltes. 

La situation avec la Chine n'est pas simple "lors du conseil des ministres il a été conclu que l'accord passé avec le Gezhouba Group, groupe chinois, pour le projet hydro-electrique de Budhi Gandaki avait été adopté sans réflexion et comportait des irrégularités". Il a été rejeté sur les recommandations d'une commission parlementaire. Situé à 80km de Katmandou, le barrage devait fournir 1200 mégaWatts d'électricité. La Chine a besoin d'écouler ses surplus de ciment et d'acier et propose des barrages, des routes clef en main. En échange le pays doit ouvrir largement sa frontière. C'est le projet de "Route de la Soie". Le Pakistan et le Népal deviennent méfiants...

2017 :

Des élections locales ont eu lieu le 14 Mai et fin Juin dans les 4 grandes villes métropolitaines, dans 13 grandes villes, dans 246 communes et 481 conseils de villages. Toutefois les Madesis des plaines du sud cherchent à déstabililer l'ensemble de ces élections, ce mouvement étant soutenu par l'Inde. Les districts où les Madesis sont fortement présents ne voteront qu'en Septembre 2017, si tout va bien. Nous avons donc trois dates pour la même élection. Les résultats donnent gagnant le parti communiste modéré (parti socialiste), talonné par l'inamovible parti du congrès; les Maoïstes, qui, après la guerre civile étaient devenus une des principales forces du Népal, se sont totalement effondrés ne gardant que leur fief à l'ouest. On constate aussi des élus d'une mouvance anti-corruption et se voulant libérés du poids des castes et ethnies.

Les dernières élections s'étaient tenues en 1997, ensuite la guerre civile et l'installation de la nouvelle constitution avaient empêché l'organisation d'élections locales en toute sécurité. Cela fait presque une génération et on verra si les jeunes peuvent infléchir le système. Aujourd'hui le populisme entraîne chaque région, chaque département à un grand replis sur soi ce qui empêche tout progrès général.

L'économie Népalaise demeure très dépendante des travailleurs Népalais s'expatriant à l'étranger, notamment aux Emirats Arabes. Le Népal est toujours dépendant de l'aide internationale. 50% du budget du développement du Népal provient de la banque mondiale et de la banque asiatique du développement.

La corruption, les castes, la religion sont des freins puissants à tout progrès économique et social. L'ensemble génère tous les jours un peu plus de retard qui sera bien difficile à combler. Toutes les companies aériennes sont en liste noire, les accidents de la route deviennent un problème national, toutes choses égales par ailleurs, la France aurait 75000 morts par an sur les routes! Ces routes ne sont plus adaptées au traffic ou ne sont que des pistes étroites, dangereuses, non goudronnées et utilisables uniquement en 4x4.

 

 2016 :

Situation économique au Népal : l'Inde a cessé un blocus absolu sur l'énergie, toutefois ce pays pèse lourdement sur la politique du Népal au point de vouloir faire modifier la constitution. L'Inde prêche un régionalisme exacerbé, certaines provinces du Népal demandent que les dialectes locaux soient érigés en première langue, ceci entrainerait la perte de cohésion du Népal.Ce printemps a revu à nouveau les touristes en nombre insuffisant même si l'automne 2016 a été meilleur que l'automne 2015 il a encore été très inférieur à 2014. Les Chinois, premiers visiteurs du Népal ont commencé à revenir. La perte la plus importante de touristes concerne la communauté indienne. Un milliard de dollars a été dépensé pour la reconstruction mais il en faudrait 8.4 ! Les échanges commerciaux avec l'Inde ont baissé de 30% à cause du blocus, augmentant le problème. A côté de ça, les fonctionnaires vont être augmentés de 25% et le gouvernement envisage une retraite pour les agriculteurs. Le Népal retrouve un nombre de grèves et de manifestations très importantes.